guide webdesign
Photo by Georgie Cobbs on Unsplash

Un site web est bien plus qu'un ensemble de pages reliées entre elles. Il s’agit d’un véritable espace d'interaction, que ce soit entre professionnels, particuliers ou autre. Cette interaction crée alors une expérience pour le visiteur. En tant que webdesigner, ton rôle est de t’assurer que cette expérience utilisateur est réussie ! Je t’ai donc préparé ce guide webdesign : 10 questions qu’il faut se poser avant de créer un site internet design.

1. Qui sont tes cibles ?

Tous ceux qui créent un site le font dans un but bien précis : ils ciblent un certain public. Cela leur aide à construire un site efficace, un site qui répond réellement à l’attente de ses futurs lecteurs. Il est donc évident que la première étape de création d’un site webdesign est la connaissance des cibles.

L’empathie est une qualité très recherchée chez les webdesigners. Comment pourront-ils effectivement savoir ce dont leurs prospects et clients ont besoin s’ils essayaient même pas de se mettre à leur place ? Voici d’ailleurs quelques exemples de questions qu’ils devraient se poser :

  • quels seraient mes objectifs ?
  • quels obstacles m'empêcheraient de les atteindre ?
  • en quoi ce site pourrait-il m’aider ?
  • etc.

Toutefois, le fait de se mettre dans leur peau n’est pas suffisant. Je te conseille également de te faire aider par des outils spécifiques, les outils d’analyse de site web entre autres. La plupart d’entre eux offrent en effet la possibilité de voir l’origine démographique des visiteurs d’un site web. Or, il s’agit d’une information capitale qui peut aider dans la conception d’un design d’un site web.

Je connais également des wedesigners qui réalisent un sondage, toujours dans le but de mieux connaître ses cibles. Attention toutefois ! Un sondage trop classique, aux questions trop simples, ne te donnera pas les résultats dont tu as besoin. Ne te contente pas d’une question comme “que penses-tu de ce design”. Essaie plutôt des questions plus poussées de manière à récolter des réponses plus approfondies.

Une fois que tu auras récolté toutes les données nécessaires, prends le temps de bien les analyser. Toutes les décisions que tu prendras vis-à-vis du design du site devront alors se baser sur ces informations. Vient ensuite la deuxième astuce de ce guide webdesign :

2. Comment les gens utilisent-ils ton site ?

Je ne vais pas t’apprendre que certains sites sont très connus et visités parce qu’ils sont tout simplement faciles d’utilisation. Ton site a beau être attirant, s’il n’est pas pratique, personne ne s’y intéressera.

La deuxième étape de création de design d’un site consiste donc à comprendre comment les utilisateurs s’y prendront avec ton site :

  • sont-ils à l’aise avec les boutons ?
  • les formulaires sont-ils assez intuitifs ?
  • préfèrent-ils appuyer directement sur les boutons, de leur doigt, ou passer par les raccourcis clavier et le curseur du souris ?
  • etc.
guide webdesign
Photo by Freddy Castro on Unsplash

3. Guide webdesign : tout ce qu’ils font ont des conséquences

À moins de défiler l’écran pour simplement observer, toutes actions sur un site ont des conséquences. Quand tu invites une personne à cliquer sur un bouton par exemple, elle sera amenée à :

  • dépenser de l’argent ;
  • effacer un site web ;
  • être redirigée vers une autre page ;
  • et bien d’autres encore.

Et ça, les visiteurs devraient le comprendre. Sinon, ils risquent de faire quelque chose qu’ils regretteront. Lors de la conception, assure-toi donc de faire comprendre aux visiteurs qu’une telle action entraînera autre chose.

Pour cela, tu peux par exemple :

  • mettre en évidence un bouton qui correspond à l’action souhaitée
  • insérer un symbole facilement compréhensible (une poubelle pour montrer qu’une action entraîne la suppression, une loupe pour montrer qu’ils peuvent lancer une recherche…)
  • donner les bonnes couleurs à chaque élément (le vert pour signifier que les visiteurs sont sur la bonne voie tandis que ce sera le rouge pour dire les avertir)

4. Quelles erreurs sont-ils susceptibles de commettre ?

Comme dit l’adage : “l'erreur est humaine ; le pardon, divin.” Cette expression reste véridique dans ce guide webdesing. Ce n’est pas une raison pour autant de laisser les gens commettre des erreurs. Tant que possible, il faut les aider à ne pas en commettre du tout.

Voici des exemples dans le cas de création de sites e-commerce :

  • les boutons de validation restent inactifs tant que tous les champs n’ont pas encore été remplis
  • Les formulaires détectent qu'une adresse électronique n'a pas été saisie ou mal écrite
  • Les pop-up demandent si on veut vraiment abandonner un panier d'achats
  • Etc.

D’ailleurs, mieux vaut prévenir que guérir !

Que faire si jamais l’erreur a été commise ? Le mieux serait de donner aux utilisateurs le moyen d’y remédier, en créant un message d’erreur détaillé.

guide webdesign
Photo by Manuel Sardo on Unsplash

5. Le site émet-il des signaux ?

Quand deux personnes conversent, l’une parle et l’autre répond. Il a donc ce que nous appelons “retour d’informations”. Sur internet, c’est aussi valable. Sans réaction de la part d’un site, on considère généralement qu’il y a interruption ou perturbation. Nous avons alors tendance à actualiser la page, encore et encore jusqu’à ce que nous remarquons un quelconque signe.

Pour éviter à tes visiteurs de vivre ce laps de moment de doute, il faut que tu inclues dans ton design ces signes. Ce peut être une animation de chargement.

6. Guide webdesign : quels taille et espacement pour chaque élément ?

Cette règle est importante en webdesign, que j’ai décidé de l’inclure dans ce guide webdesign : plus un élément est grand, plus on met moins de temps à cliquer dessus. Non seulement ces éléments-là attirent les yeux, mais ils sont facilement cliquables. Les gens n’hésitent donc pas à cliquer dessus. C’est probablement pour cette raison que les boutons d’appel à l’action sont souvent de grande taille.

Pareillement pour les éléments souvent sollicités (menus, barre de recherche, liste de liens, etc.). Ils devront être assez larges de manière qu’il n’y a aucune complication lorsqu’on clique dessus. L'utilisateur n'a pas à s'inquiéter sur le dépassement de leur cible de clic.

7. Connais-tu les normes ?

Je le répète souvent (même dans mes autres articles et guide webdesign) : la créativité est nécessaire en webdesign. Il ne faut quand même pas en faire trop. Les utilisateurs d’internet sont déjà habitués à un certain nombre de normes si bien qu’il ne serait pas judicieux de tout chambouler d’un coup (à moins que le changement en question n’améliore réellement la conception du site).

Voici un exemple : lorsque Pocket a voulu changer l’emplacement de certains éléments, il a induit les gens en erreur. Le bouton d’archivage a été déplacé en haut à droite tandis que le bouton de retour, à gauche. Les nouveaux utilisateurs ont donc accidentellement fermé et archivé l’article qu’ils lisaient plutôt que de retourner à la bibliothèque de lecture.

guide webdesign
Photo by Michael Soledad on Unsplash

8. L’interface est-elle facile à apprendre ?

Les études montrent que le cerveau humain ne peut mémoriser qu’un nombre limité de choses dans leur mémoire à court terme (entre 5 à 9 nouvelles choses seulement). Pour assurer que la navigation sur ton site soit optimale, essaie de le simplifier au plus haut point. Comment ?

Il suffit de fragmenter les informations. Prenons l’exemple de Microsoft Word. Comme il est utilisé par presque tout le monde, il est assurément facile à manipuler. Pourtant, il n’est pas dénué de fonctionnalités plus avancées, destinées aux utilisateurs aguerris. La conception d’un site web doit alors fonctionner de la même manière.

Les pages d'accueil sont généralement divisées en plusieurs parties. Il y a de courts textes qui présentent un produit ou un service, suivi d’un lien qui mène vers une autre page. Cette dernière contient à son tour plus d’explications sur le sujet. Par contre, évite d’utiliser les termes comme “en savoir plus”. Rien n’indique aux utilisateurs ce qu’ils vont apprendre sur les autres pages, plus précisément. Écris plutôt un mot plus spécifique et explicite.

9. La prise de décision est-elle assez simple ?

Si tes visiteurs font face à un grand nombre de choix :

  • S’abonner aux newsletters
  • Télécharger un ebook
  • Appuyer sur un widget en particulier
  • etc.

Ils risquent de mettre longtemps à décider.

Je te conseille donc de réduire au minimum la liste de choix. Cela augmente tes chances de convertir un visiteur en client. Tu ne lui donnes qu’un seul choix, qu’un seul appel à l’action.

10. As-tu pris en compte toutes les données nécessaires ?

Je t’ai parlé d’analyse au début de ce guide webdesign, mais ce ne sont que des analyses post-créations. Les données dont je parle dans cette dixième et dernière étape sont différentes : ce sont des données recueillies après la création du site.

Tout cela, pour te dire que les analyses doivent se faire régulièrement, même une fois le site lancé. Il existe plusieurs outils qui pourront alors t’aider, Google Analytics étant l’un des plus performants dans ce domaine. Il est plutôt comportemental, c’est-à-dire qu’il évalue les horaires de sessions des utilisateurs, les sources de trafic...

En fonction de ces données, l’amélioration du site ne connaîtra plus de fin :)

guide webdesign
Photo by Rich Tervet on Unsplash

Conclusion

La création d’un site webdesign n’est pas aussi simple qu’on le pense. En plus de la créativité, tous les webdesigners ont aussi besoin de respecter ces étapes que je viens d’expliquer dans ce guide webdesign : 10 questions à se poser.

  1. Qui sont tes cibles ?
  2. Comment les gens utilisent-ils ton site ?
  3. Guide webdesign : tout ce qu’ils font ont des conséquences
  4. Quelles erreurs sont-ils susceptibles de commettre ?
  5. Le site émet-il des signaux ?
  6. Guide webdesign : quels taille et espacement pour chaque élément ?
  7. Connais-tu les normes ?
  8. L’interface est-elle facile à apprendre ?
  9. La prise de décision est-elle assez simple ?
  10. As-tu pris en compte toutes les données nécessaires ?
Reviens sur cette page chaque fois que tu voudras. As-tu trouvé des idées que j'aurais oubliés? Si oui, quels sont-ils? Laisse un commentaire ci-dessous ou envoi un mail à hello@happydesk.be
Kevin Palombo, Gérant de Happydesk

Hello 👋

Je suis en mission pour ton Web Succès! Qui je suis?

Tu veux apprendre?

Un café? Mais oui, prends ton temps!

17/9/2020

Comment choisir la typographie d’un site ?

La typographie est une forme de graphisme à part entière, c'est pourquoi on doit accorder une importance particulière au choix de typographie.

Ça m'intéresse
11/9/2020

La théorie des couleurs en webdesign

La couleur en webdesign est très importante. Comment fais-tu pour choisir les palettes à utiliser (titres, boutons, etc.) ? Voici la théorie des couleurs.

Ça m'intéresse
28/8/2020

Théorie de Gestalt sur Webflow : comment fonctionne-t-elle ?

Dans la conception d'un site, il faut respecter une règle : la théorie de Gestalt sur Webflow. Qu’est-ce que c’est ? Quels avantages promet-elle ?

Ça m'intéresse

Je veux...

Happy.business

Parce que toute histoire commence par une rencontre. Prenons contact, une vraie personne se cache derrière Happydesk et sera ravie d’écouter ce que vous avez à lui raconter !

Prendre un rendez-vous

Happy.webnews

Parce que nous mettons toutes nos connaissances du monde Digital à disposition de notre Communauté pour les accompagner dans leur quête du Web Succès.

Lire le blog

Happy.webevent

Parce que se sentir moins seul renforce notre essence de leader. Happydesk organise des Events entre Entrepreneurs plus que motivés à se dépasser et atteindre des objectifs jamais espérés.

Assister aux events

Tu veux favoriser ta réussite?

OUI, ça m'intéresse !